Accueil - Blog territorial - Le corps d'infirmier de bloc opératoire hospitalier-IBODE

Le corps d'infirmier de bloc opératoire hospitalier-IBODE

26/08/2017
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 950 / 1652

Le corps des infirmiers ou infirmières de bloc opératoire diplômés d’Etat (ou infirmier en anesthésie-réanimation) recouvre une multitude de métiers supérieurs dans la fonction publique hospitalière dans de nombreux établissements publics de santé (hospices publics, maisons de retraite publiques, services départementaux de l’aide sociale à l’enfance, établissements pour mineurs ou adultes handicapés, centres d’hébergement, centres d’accueil de soins, hôpitaux…).

Les infirmiers anesthésistes appartiennent à la communauté médicale de l’établissement.

Le corps est soumis à des règles de déontologie au même titre que les praticiens hospitaliers. Voir Ordre National des Infirmiers-ONI : http://www.ordre-infirmiers.fr

Ils peuvent également adhérer :

  • Union Nationale des Associations d’Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d’Etat-UNAIBODE :  http://www.unaibode.fr
  • Association Nationale Française des Infirmières et Infirmiers diplômés d’ETAT-ANFIIDE : http://www.anfiide.com
  • Fédération Nationale des Infirmiers –FNI : http://www.fni.fr

 

CONDITIONS D’ACCES AU CORPS DES INFIRMIERS DE DE BLOC OPERATOIRE

Dans le cadre d’un protocole d’accord en date du 2 février 2010, le corps des personnels infirmiers régi par le décret 88-1077 a été intégré au nouveau corps d’infirmier en soins généraux et spécialisés, en catégorie sédentaire, avec droit d’option de maintien dans l’ancien corps, mis en extinction, afin de permettre aux titulaires, sous certaines conditions d’ancienneté, de rester dans l’ancien corps et donc en catégorie active pour un départ anticipé à la retraite.

C’est la raison pour laquelle il y a 2 corps existants, touchant les mêmes personnels, les uns placés en voie d’extinction, en catégorie A, les autres, au sens du Décret n°2010-1139 du 29 septembre 2010 portant statut particulier du corps, les infirmiers en soins généraux constituant un corps de catégorie A de la filière Services de soins spécialisés.

Le corps  comprend 2 grades, avec 2 niveaux hiérarchiques :

  • Infirmier de bloc opératoire- Grade 2 du corps ISGS
  • Infirmier de bloc opératoire- Grade 3 du corps ISGS

Il n’y a plus de recrutement dans l’ancien corps en catégorie A.

Les conditions d’accès au concours externe sur titre, dans la spécialité « bloc opératoire » sur le 2ème  grade sont soit :

  • Etre titulaire du diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire (DEIBO)
  • Disposer d’un titre de formation ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen
  • D’une autorisation d’exercer délivrée par la commission des équivalences

 

Comment trouver les concours ?

Les concours et examens professionnels sont ouverts et organisés pour le compte de plusieurs établissements de la région, par l'autorité investie du pouvoir de nomination dans l'établissement de la région comptant le plus grand nombre de lits ou pour le compte d'un seul établissement, par l'autorité investie du pouvoir de nomination dans l'établissement intéressé ;

Les avis de ces concours et examens professionnels sont affichés dans les locaux de l'établissement organisant ces concours, dans ceux de l'agence régionale de santé dont ils relèvent ainsi que dans ceux de la préfecture du département dans lequel se trouve situé l'établissement. Ils sont également publiés par voie électronique sur le site internet de l'agence régionale de santé concernée ainsi que sur les sites internet de l'ensemble des agences régionales de santé. 

 

 

Il est également possible d’accéder au corps des cadres de santé par voie de détachement ou d’intégration directe, pour les fonctionnaires de catégorie A et de niveau comparable s'ils justifient de l'un des diplômes ou titres requis pour l'accès à ce corps.

Voir notre article COMMENT CHANGER D'ADMINISTRATION ?

NONIMATION ET DEROULEMENT DE CARRIERE

Une fois admis aux concours, les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude à exercer les fonctions liées au corps et sont nommés stagiaire pour une durée de 12 mois avant la titularisation.

Une reprise d’ancienneté de services antérieurs est assurée, conformément aux articles 7 et 12 du décret 2007-961 du 15 mai 2007 relatif aux fonctionnaires hospitaliers de catégorie A, pour le classement dans l’échelon pour les fonctionnaires, agents publics non titulaires ainsi que les personnes sous régime juridique privé, au moment de la nomination.

Le fonctionnaire bénéficie d’un avancement d’échelon à l’ancienneté dans son corps  (11 échelons au 1ER grade et au 2ème grade).

Il bénéficie également de la possibilité d’avancement au grade supérieur, après avis de la CAP, lorsqu’il a atteint au moins le 5ème échelon de son grade et 10 ans de services effectifs dans son corps.

 Voir notre article COMMENT OBTENIR UN AVANCEMENT OU UNE PROMOTION INTERNE 

ACTIVITES DES INFIRMIERS DE BLOC OPERATOIRE

Suivant la définition statutaire l’activité des infirmiers de bloc opératoire est régie par l’article R 4311-11 du Code de la santé publique :

L'infirmier de bloc opératoire ou en cours de formation préparant à ce diplôme, exerce en priorité les activités suivantes :

1° Gestion des risques liés à l'activité et à l'environnement opératoire ;

2° Elaboration et mise en œuvre d'une démarche de soins individualisée en bloc opératoire et secteurs associés ;

3° Organisation et coordination des soins infirmiers en salle d'intervention ;

4° Traçabilité des activités au bloc opératoire et en secteurs associés ;

5° Participation à l'élaboration, à l'application et au contrôle des procédures de désinfection et de stérilisation des dispositifs médicaux réutilisables visant à la prévention des infections nosocomiales au bloc opératoire et en secteurs associés.

En per-opératoire, l'infirmier de bloc opératoire exerce les activités de circulant, d'instrumentiste et d'aide opératoire en présence de l'opérateur.

Il est habilité à exercer dans tous les secteurs où sont pratiqués des actes invasifs à visée diagnostique, thérapeutique, ou diagnostique et thérapeutique dans les secteurs de stérilisation du matériel médico-chirurgical et dans les services d'hygiène hospitalière.

 

Les actes professionnels des infirmiers de bloc opératoire sont également précisés par le Code de la Santé :

L'exercice de la profession comporte l'analyse, l'organisation, la réalisation de soins infirmiers et leur évaluation, la contribution au recueil de données cliniques et épidémiologiques et la participation à des actions de prévention, de dépistage, de formation et d'éducation à la santé.

Dans l'ensemble de ces activités, ils sont soumis au respect des règles professionnelles et notamment du secret professionnel.

Ils exercent leur activité en relation avec les autres professionnels du secteur de la santé, du secteur social et médico-social et du secteur éducatif.

Les soins infirmiers, préventifs, curatifs ou palliatifs, intègrent qualité technique et qualité des relations avec le malade. Ils sont réalisés en tenant compte de l'évolution des sciences et des techniques. Ils ont pour objet, dans le respect des droits de la personne, dans le souci de son éducation à la santé et en tenant compte de la personnalité de celle-ci dans ses composantes physiologique, psychologique, économique, sociale et culturelle.

Pour connaitre plus en détail la liste des actes professionnels, cliquez ICI

L'infirmier de bloc opératoire est seul habilité à accomplir les actes et activités figurant aux 1° et 2° ci-dessus :

1° Dans les conditions fixées par un protocole préétabli, écrit, daté et signé par le ou les chirurgiens :

a) Sous réserve que le chirurgien puisse intervenir à tout moment :

- l'installation chirurgicale du patient ;

- la mise en place et la fixation des drains susaponévrotiques ;

- la fermeture sous-cutanée et cutanée ;

b) Au cours d'une intervention chirurgicale, en présence du chirurgien, apporter une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration ;

2° Au cours d'une intervention chirurgicale, en présence et sur demande expresse du chirurgien, une fonction d'assistance pour des actes d'une particulière technicité déterminés par arrêté du ministre chargé de la santé.

 

Ces nombreuses missions et actes professionnels répertoriés correspondant au corps des IBODE témoignent de l’extrême diversité des emplois exercés par les cadres soignants de la fonction publique hospitalière dans différents secteurs de soins des établissements. 

 

Informations pratiques sur le corps d’infirmier de bloc opératoire

Lien vers les grilles indiciaires et primes des IBODE-cadre A

Lien vers les grilles indiciaires et primes des IBODE-cadre A (extinction)

Liens vers les sites web :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022866295  (statut particulier)

http://www.metiers-fonctionpubliquehospitaliere.sante.gouv.fr/spip.php?page=fiche-metier&idmet=3   (répertoire des métiers-portail gouvernement)

http://www.anfh.fr/site/guide-des-metiers/fiche/metier/infirmierere-de-bloc-operatoire-ibode    Guide des métiers ANFH

Liens connexes :

Fonction publique hospitalière

Comment passer de l'hospitalier à la territoriale

 


Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :