Accueil - Blog territorial - Assises de la métropole : relance des transports collectifs

Assises de la métropole : relance des transports collectifs

02/07/2008
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 80 / 1672
GART Ile-de-France : le développement de la "Région-Capitale" ne pourra se faire sans une relance ambitieuse des transports collectifs Les "Assises de la Métropole", qui se sont déroulées dans le cadre de la Conférence métropolitaine le 25 juin, ont su mobiliser de très nombreux élus franciliens. Présent à cette manifestation, le GART a accueilli avec étonnement l'intervention de Christian Blanc. En effet, à cette occasion, le secrétaire d'État chargé du développement de la « Région Capitale » a fait part de son inclination pour le tout "voiture électrique" allant même jusqu'à s'interroger sur la nécessité de nouveaux investissements en infrastructures de transport collectif. Perplexes, les élus du GART s'interrogent sur les intentions franciliennes du Gouvernement en apparentes contradictions avec l'esprit du Grenelle de l'environnement. Les élus franciliens en charge des transports ne peuvent que s'étonner des propos tenus par Christian Blanc sur les supposés avantages comparatifs de la voiture électrique par rapport aux infrastructures nouvelles de transports collectifs. Alors que la demande de transport collectif explose, il est illusoire de penser que le "tout électrique" serait en mesure de régler les problèmes de déplacements et de congestion dans les aires métropolitaines et encore moins dans le coeur de l'agglomération parisienne. Réseau de transport collectif régional d'ores et déjà saturé, carences en matière de déplacements de banlieue à banlieue, faible taux de motorisation par rapport aux autres régions françaises : les problématiques sont nombreuses, urgentes et réclament des moyens conséquents pour y faire face. Garants de l'attractivité internationale de la métropole parisienne, éléments déterminants pour la cohésion sociale et territoriale de l'Île-de-France, les transports collectifs ont joué un rôle majeur dans le développement urbain de la « Région Capitale ». Plus que jamais, la ville durable, moderne et accessible à tous, a donc besoin de systèmes de transports collectifs fiables, performants et à haut niveau de service. A l'heure où le projet de loi d'orientation et de programmation du Grenelle de l'environnement ne prévoit plus que 2,5 milliards euros d'aides de l'État - au lieu de 4 milliards annoncés - pour la mise en place de 1500 kilomètres de nouvelles lignes de transports en commun en site propre (TCSP) et sachant qu'aucun financement n'y est prévu pour l'Ile-de-France*, les propos du secrétaire d'État sont donc pour le moins inquiétants. Les élus du GART réitèrent donc fermement leur demande de voir l'État s'engager à la hauteur des enjeux en accordant un soutien financier spécifique et conséquent pour le développement des transports collectifs en Île-de-France. Dans cette optique, le GART soutiendra donc avec force l'amendement qu'il a proposé au projet de loi "Grenelle" sur le développement et le financement des transports collectifs en Île-de-France. * Se référer à l'article 13 du projet de loi d'orientation du Grenelle de l'environnement. 02/07/2008
Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :