Accueil - Blog territorial - Bilan des formations d'intégration des agents de catégorie C

Bilan des formations d'intégration des agents de catégorie C

05/09/2009
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 296 / 1681
Un an après la mise en œuvre du dispositif de formation d’intégration des agents de catégorie C, quel bilan peut-on établir ? Comment ces formations sont-elles accueillies par les agents eux-mêmes et les collectivités ? Le nouveau dispositif de formation d’intégration des agents de catégorie C (FIC) a concerné 24 587 stagiaires sur un an. 60 sessions par délégation, pour des groupes de stagiaires d’une taille d’environ 14 agents ont été réalisées en moyenne. Organisation des formations Afin d’apporter les réponses plus souples dans le cadre de la mise en œuvre de ces nouvelles formations statutaires obligatoires, les délégations régionales ont diversifié les lieux de formation (délégation, antennes, locaux de collectivités) et proposé plusieurs modalités différentes d’organisation des séquences de formation, soit en continu (16 % des sessions), soit en discontinu (84 % des sessions). D’autre part, outre l’importance des moyens humains mobilisés dans le cadre de cette première année de mise en œuvre par le CNFPT (177 conseillers formation et assistants du CNFPT et 1 766 intervenants), la conception et la mise à disposition des intervenants d’une mallette pédagogique spécifiquement dédiée aux agents de catégorie C en intégration a largement contribué à la réussite du nouveau dispositif. Au regard de l’offre de formation qui leur est destinée, l’appréciation des formations par les stagiaires est unanime. L’occasion de découvrir l’environnement territorial dans lequel ils évoluent quotidiennement et la possibilité de connaître leurs droits statutaires, sont autant d’éléments de satisfaction portés au profit de cette formation. L’organisation, qu’elle soit continue ou discontinue, permet d’assimiler les connaissances des différentes séquences sans difficultés majeures. La qualité de la mallette et son mode d’utilisation ludique, ont contribué à susciter une forte adhésion tant du côté des stagiaires que de celui des formateurs. Le type d’animation fondé sur l’alternance entre des supports d’exercices et des apports de connaissances ciblées a permis de créer une dynamique appréciée, là-encore, des stagiaires et des formateurs. Projet professionnel La proximité des lieux de formation comme la mixité des publics sont des facteurs qui ont contribué à faire de cette formation un moyen de décloisonner les cultures métiers et les filières. Les stagiaires qui ont eu l’occasion de travailler autour de leur projet professionnel, durant cette phase d’intégration, appréhendent mieux les enjeux de la phase de professionnalisation appliquée à une construction de carrière. Mais cette pratique reste ponctuelle et n’est pas développée dans toutes les structures. D’une façon globale, la formation d’intégration a donné l’envie et l’appétit de mobiliser les moyens et les droits mis à disposition des agents qui se projettent dans un avenir professionnel (notamment dans le cadre de la préparation aux concours). Lors de la présentation, en fin de session, du livret individuel de formation (LIF) les stagiaires expriment une grande satisfaction dans la mesure où ils se sentent reconnus comme acteurs de leur formation. Elise Mertens, chef du service de la mairie de Rueil-Malmaison (92) explique : « ce qui est intéressant c’est le mélange de ces professionnels qui viennent de tous les horizons : éducation, services techniques, espaces verts,… qui crée des échanges très enrichissants durant les cinq journées de stage. Et la réflexion que nous menons aujourd’hui avec Mme Ruckert, maire adjoint déléguée à la formation, s’oriente vers les titulaires qui n’ont pas eu la chance de suivre cette formation d’intégration. Nous réfléchissons à une formation « environnement territorial » que nous pourrions mettre en place. » Cette formation donne du sens aux missions qu’ils accomplissent. Les formateurs quant à eux soulignent que la formation de formateurs, dispensée par le CNFPT, en amont leur a permis de confirmer leur pratique et de renforcer leur investissement sur le dispositif. Ils soulignent enfin l’aspect gratifiant, exigeant et utile de cette formation, pour eux-mêmes et pour les stagiaires. Un bilan très positif Les collectivités territoriales soulignent avec satisfaction la réactivité de l’établissement, à travers ses structures, dans la mise en œuvre rapide du dispositif. Le programme proposé est apprécié quant à la pertinence des thèmes traités, des modalités d’organisation pédagogiques choisies et des lieux de formation. Maurice Tollot, directeur de la délégation régionale Rhône Alpes Lyon du CNFPT dresse le bilan de ces formations : « Le CNFPT a montré sa réactivité dès que les décrets d’application de la loi sont sortis, en mettant en place des formations adaptées à ces agents. Et on sait aujourd’hui qu’ils viendront de manière régulière se former. C’est un acte fort : c’est la première pierre dans l'édifice d’un parcours de formation des agents de catégorie C ». Site national du CNFPT. 10-12, rue d'Anjou 75381 Paris cedex 08. Tél. : 01 55 27 44 00.
Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :

Questions les plus fréquentes sur la fonction publique :

équivalence

mutation

détachement