Accueil - Blog territorial - Une certification pour la filière photovoltaïque

Une certification pour la filière photovoltaïque

03/04/2009
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 240 / 1681
photovoltaique

Le CSTB et le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) viennent d’annoncer leur engagement aux côtés du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) pour la mise en place d’une filière de certification des performances énergétiques des capteurs photovoltaïques. A l’heure où cette énergie est en plein essor, faisons un point avec l’adjoint au directeur technique du CSTB, Pierre Carlotti.

Batiactu : Pourquoi une certification en matière de performance du photovoltaïque ?
Pierre Carlotti : Le choix du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) est parti du postulat qu’il n’existait pas de reconnaissance de performance des capteurs photovoltaïques et que les utilisateurs étaient un peu perdus dans ce domaine. A ce jour, c’est un peu l’anarchie de fait, car les acteurs ne sont pas assez nombreux.

Batiactu : Sur quoi porte cette certification ?

P. C. : Notamment sur l’établissement de normes en matière de vieillissement et de performances électriques des capteurs photovoltaïques. Elle viendra en amont de l’avis technique, qui, lui, permet de certifier qu’un panneau solaire est correctement installé sur un bâtiment.

Batiactu : Du coup, avec cette nouvelle certification, les professionnels vont disposer d’un outil complet en matière de photovoltaïque ?

P. C. : Tout à fait, avec le Pass’Innovation, les avis techniques et cette certification, l’ensemble du secteur du photovoltaïque est couvert. Ce sera un outil complet pour les professionnels du bâtiment ; en revanche, pour d’autres métiers, la seule certification pourra suffire, tant qu’on n’est pas dans l’intégration du bâtiment. Par exemple, pour un maître d’ouvrage qui souhaite installer une centrale solaire, la certification suffira.

Batiactu : A partir de quand sera-t-elle effective ?

P. C. : L’activité, qui sera basée sur le site de l’INES (Institut national de l’énergie solaire), au Bourget du Lac (Savoie), devrait démarrer en 2010. Ça peut paraître loin, mais la mis en place est complexe. Pour le moment, il y a eu un engagement écrit entre le CSTB, le LNE et le CEA, qui nous permet déjà de réaliser les achats de matériels. Dans un deuxième temps, on espère le plus rapidement possible, une filiale entre ces trois organismes sera créée pour la mise en place de toutes les phases de construction et d’expérimentation. Ensuite, seulement, la certification sera effective.
Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :