Accueil - Blog territorial - Michèle Alliot-Marie crée la direction centrale du renseignement intérieur

Michèle Alliot-Marie crée la direction centrale du renseignement intérieur

02/07/2008
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 81 / 1681
Ministère de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités territoriales Michèle Alliot-Marie crée la direction centrale du renseignement intérieur La réforme des services de renseignement a conduit à la création, le 1er juillet 2008, d'un service de renseignement intérieur unique, la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Le décret n°2008-609 du 27 juin 2008 (publié au journal officiel du 28 juin 2008) définit les missions et l'organisation de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), grand service de renseignement intérieur unique qui marque la disparition de la DST (direction de la surveillance du territoire) et des RG (Renseignements généraux). Le 13 septembre 2007, la ministre de l'Intérieur avait annoncé la naissance de la DCRI dans ses futurs locaux ultra-sécurisés de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), qui abritaient déjà la DST et une partie des RG. Elle avait indiqué que RG et DST, directions historiques de la police, allaient "fusionner" et se "répartir leurs missions" dans deux nouvelles entités. La première, la DCRI, se veut un "FBI à la française" en matière de renseignement. Forte de 4 000 fonctionnaires, dont 3 000 policiers dits "actifs", la DCRI traitera de quatre missions principales qui relèvent de l'intérêt de la nation : - la lutte contre l'espionnage et les ingérences étrangères ; - la lutte contre le terrorisme ; - la protection du patrimoine et la sécurité économique ; - la surveillance des mouvements subversifs violents et des phénomènes de société précurseurs de menaces. Les policiers de la DCRI, dotés de l'habilitation "secret défense", seront implantés par zone dans chaque département. 175 commissaires, soit 10 % de l'effectif total, y seront affectés. Pour les autres missions - comptage des manifestants, violences urbaines, conflits sociaux -, une sous-direction de l'information générale (Sdig) de 1 000 policiers est créée à la direction de la sécurité publique (DCSP). Celle-ci se voit donc confier la recherche, la centralisation et l'analyse des renseignements destinés à informer le Gouvernement et le représentant de l'Etat dans les domaines institutionnel, économique et social, ainsi qu'en matière de phénomènes urbains violents et dans tous les domaines susceptibles d'intéresser l'ordre public. Les 4 000 policiers des RG et les 2 000 de la DST ont été répartis dans ces deux structures. 02/07/2008
Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :