Accueil - Blog territorial - Premières assises de la coopération décentralisée

Premières assises de la coopération décentralisée

02/12/2009
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 301 / 1693
Les autorités locales et régionales rencontrent l'Union européenne 02.12.2009 - Quelque 300 représentants d'autorités locales et régionales du monde entier rencontrent aujourd'hui leurs homologues de l'UE dans le cadre des premières "Assises de la coopération décentralisée", afin de s'assurer que leur contribution de plus en plus importante au développement est reconnue. Les discussions porteront essentiellement sur l'efficacité de l'aide, l'importance de l'énergie pour le développement durable et la meilleure manière d'atteindre les objectifs du millénaire pour le développement, en particulier en ce qui concerne l'amélioration des soins de santé. Cette manifestation, organisé conjointement par le CdR et la Commission européenne, est une occasion importante pour les autorités locales et régionales de souligner combien leur position est unique pour encourager la création de réseaux de coopération entre les différentes communautés locales et les régions des pays du Nord et du Sud. M. Karel De Gucht, membre de la Commission chargé du développement et de l'aide humanitaire, a déclaré, en amont de la rencontre: "Les autorités de niveau local et régional apportent une perspective, une expérience et des compétences uniques en matière d'action sur les questions liées au développement. La réunion d'aujourd'hui leur fournit l'occasion idéale de se faire entendre, alors que nous attendons d'elles qu'elles jouent un rôle accru et coordonnent leur action dans ce domaine". M. Luc Van den Brande, président du Comité des régions, a quant à lui déclaré: "Nous sommes confrontés à des défis immenses, parmi lesquels la lutte contre la pauvreté reste malheureusement le principal. Les ONG sont déjà très actives dans ce domaine. Nous ne devrions pas les imiter, mais plutôt concentrer nos efforts sur la qualité de la gestion de l'aide au développement au niveau local et régional chez nos partenaires. C'est là la meilleure garantie d'une utilisation efficace de l'aide multilatérale, européenne et bilatérale". Contexte Le 8 octobre 2008, la Commission européenne a publié une proposition de communication intitulée "Les autorités locales: des acteurs en faveur du développement", qui reconnaissait que les autorités locales et régionales apportent une valeur ajoutée unique aux processus de développement. Elle suggérait aussi que les autorités locales jouent un rôle essentiel pour mobiliser les différents acteurs et les faire travailler ensemble, générant ainsi une démarche participative en vue de la réalisation des objectifs de développement qui leur sont communs. Trois nouveaux objectifs, à atteindre sous l'égide du Comité des régions, étaient annoncés: # l'élaboration d'un Atlas de la coopération décentralisée, qui devrait permettre de connaître les programmes et initiatives mis en œuvre par les autorités locales et régionales européennes dans le domaine de la coopération au développement. Cet instrument est présenté lors des assises; # la mise en place d'un dialogue politique qui prendra la forme de conférences et de discussions entre tous les niveaux d'autorité. La réunion d'aujourd'hui en est la première manifestation; # la création d'un portail Internet qui essaierait de faire correspondre les compétences et les capacités avec les besoins, permettrait des discussions dans le cadre de forums et fournirait des informations sur les fonds européens et sur les stratégies par pays. Son lancement est prévu pour la mi-2010. Les conclusions du Conseil de l'Union européenne sur cette proposition, adoptées en novembre 2008, reconnaissent le rôle croissant et la valeur ajoutée des autorités locales dans la politique de coopération au développement. Tout en soulignant la contribution particulière des autorités locales et régionales, le Comité des régions reconnaît dans son avis adopté en avril 2009 la nécessité d'harmoniser les activités de coopération à tous les niveaux et appelle à progresser dans l'intégration de ces autorités dans les politiques de développement et de coopération. Par ailleurs, le Comité des régions s'engage dans ce document à prendre toutes les mesures nécessaires pour organiser, en collaboration avec la Commission européenne, la conférence annuelle sur la coopération décentralisée. Dans certains pays de l'UE, tels l'Espagne, les autorités locales et régionales fournissent déjà 15 % de toute l'aide publique au développement. En raison de leur expérience en matière de gestion des services et des politiques au plus proche des citoyens, elles peuvent apporter des formes d'aide qui sont particulièrement bien adaptées aux besoins des communautés locales. Il existe 91 000 autorités locales et près de 1 150 autorités de niveau intermédiaire ou régional en Europe.
Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés








PARTAGER CETTE PAGE