Accueil - Blog territorial - Réacteurs à neutrons rapides de quatrième génération

Réacteurs à neutrons rapides de quatrième génération

27/08/2008
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 124 / 1681
Organisme: CEA ________________________________________ Réacteurs à neutrons rapides de quatrième génération : la coopération entre la France, le Japon et les Etats-Unis se resserre ________________________________________ Le CEA, le JAEA* et le DOE** ont décidé de prolonger et d'élargir leur coopération en matière de recherche et développement sur les réacteurs à neutrons rapides refroidis au sodium (RNR-Na). Les trois pays ont ainsi signé le 26 août 2008 un avenant au Memorendum of understanding conclu le 31 janvier dernier. A ce jour, la technologie des réacteurs à neutrons rapides de quatrième génération est celle qui dégage le plus large consensus au niveau international. Les réacteurs à neutrons rapides seront conçus pour utiliser de façon optimale les ressources en combustible nucléaire. Ils apparaissent ainsi comme les systèmes nucléaires les plus à même de répondre de manière durable à la croissance des besoins en énergie. Ils permettront en outre une gestion optimisée de fin de cycle du combustible, en appliquant les résultats acquis en matière de séparation/transmutation. Ces réacteurs pourraient être déployés à partir de 2040. La France, le Japon et les Etats-Unis ont chacun engagé des programmes nationaux de réalisation de prototypes. Grâce à ce Memorendum of understanding (MOU), ils se sont accordés de manière à éviter toute duplication de développements technologiques en matière de réacteur rapide refroidi au sodium. Une telle coopération permet d'optimiser les ressources nécessaires au déploiement des prototypes correspondants, en particulier en identifiant leurs complémentarités. La coopération porte sur les objectifs de conception, les standards de haut niveau à appliquer à ces prototypes, l'identification des règles communes de sûreté ainsi que sur les innovations techniques clés à même de réduire les coûts de construction, d'exploitation et de maintenance. Elle donne lieu à des échanges sur les niveaux de puissance, les types de réacteur, de combustible, ainsi que sur un calendrier de déploiement des prototypes. Les élargissements prévus portent d'une part sur la contribution du surgénérateur japonais Monju au projet d'harmonisation. Ils intègrent d'autre part aux discussions le domaine du cycle du combustible. « Conformément aux orientations nationales, le CEA a entrepris l'étude d'un prototype de quatrième génération dont la mise en service est prévue en 2020 », a rappelé à l'occasion de cette signature M. Alain BUGAT, Administrateur Général du CEA. « Ce MOU, a-t-il déclaré, illustre le souhait de la France de promouvoir la coopération internationale, ce qui permettra la communautarisation des installations expérimentales, et contribuera à l'établissement de standards internationaux en matière de sûreté ». M. Toshio OKAZAKI, Président du JAEA, s'est quant à lui réjoui « des progrès de cette coopération trilatérale. JAEA accueille favorablement l'occasion offerte de renforcer et d'accélérer cette collaboration, face à la nécessité de développer la recherche et développement en vue de la commercialisation des RNR-Na. ». Il a par ailleurs souligné le rôle important du réacteur japonais Monju dans le cadre de cette collaboration." « Le DOE est satisfait des avancées enregistrées dans le cadre du MOU, et attend beaucoup de la future collaboration en matière de RNR-Na », a déclaré de son côté Denis SPURGEON, Secrétaire Adjoint à l'énergie nucléaire du DOE. « Nous bénéficierons largement d'une telle coopération, du fait de la grande expérience de nos partenaires ». La France, le Japon et les Etats-Unis coopèrent déjà dans le cadre du Partenariat GNEP (Global Nuclear Energy Partnership) destiné à permettre un nouvel essor de l'énergie nucléaire dans le monde tout en garantissant la sécurité et la non prolifération, ainsi que dans le cadre du Forum International Génération IV (GIF) visant, au travers d'activités de R&D, au développement des systèmes nucléaires du futur. ________________________________________ News Press 27/08/2008 12:50 http://www.newspress.fr/communique_206257_267.aspx
Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :