Accueil - Blog territorial - Santé : Tout savoir sur les ondes

Santé : Tout savoir sur les ondes

31/03/2009
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 247 / 1681

L'étude Interphone France a-t-elle permis d'établir un lien statistique, aussi faible soit-il, entre l'usage d'un téléphone mobile et la survenue de tumeurs du cerveau ?

Dr Hours. Nous n'avons pas retrouvé de lien significatif pour les tumeurs étudiées (tumeurs du cerveau ou du nerf acoustique), mais simplement quelques cas en plus - et qui peuvent donc être dus au hasard - chez les plus gros usagers des téléphones mobiles : ceux qui passent plus de 5 minutes par appel et qui appellent souvent.

 

L'étude israélienne a conclu à l'existence d'un tel lien entre l'usage fréquent d'un mobile et la survenue de tumeurs de la parotide (glande salivaire). Qu'en pensez-vous ?

Les études ont toutes suivi le même protocole, il n'y a donc aucune raison de remettre leurs conclusions en cause. En outre, elles ont toutes travaillé à partir de plus de 400 cas de tumeurs de la parotide, ce qui leur confère une bonne puissance statistique : plus on cherche un risque faible et plus il faut inclure de monde dans l'étude, ce qui a bien été le cas ici. Toutefois, ce n'est pas sur une seule étude que l'on doit conclure au risque.

 

Avez-vous eu connais­sance des conclusions des autres pays participants et quel est votre sentiment général ?

Tous les résultats ne sont pas encore connus, mais il se pourrait qu'un petit risque accru de gliomes (tumeurs du système nerveux central) et de tumeurs du nerf acoustique ne puisse non plus être écarté pour les très gros usagers. Il faut attendre les conclusions générales de l'étude Interphone (d'ici fin 2008).

 

Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :