Accueil - Opportunité de mobilité territoriale - un animateur agricole pour la protection des ressources en eau (h/f) - Syndicat Mixte du Pays Gâtinais

un animateur agricole pour la protection des ressources en eau (h/f)

Oups... Il semblerait que quelqu'un ait trouvé son bonheur juste avant vous. Ce n'est pas grave, le vôtre n'est certainement plus très loin...

Offres similaires



 Syndicat Mixte du Pays Gâtinais     Contractuel


26/04/2018

Descriptif et missions

Syndicat Mixte du Pays Gâtinais recrute :
un animateur agricole pour la protection des ressources en eau (h/f)

1. Piloter la cellule d’animation sur les AAC :
- Fédérer les deux animateurs dédiés à l’animation des programmes d’actions sur les AAC du Pays
Gâtinais et de l’Agglomération montargoise ;
- Suivre l’avancement de la mise en oeuvre des programmes d’action sur les AAC animés par les 2
animateurs dédiés ;
- Mener/superviser des actions groupées avec les 2 animateurs AAC : reliquats azotés, Appel à projets APPI’N, organisation de formations et groupes de travail, PAEC, - ;

2. Mettre en oeuvre les programmes d’action définis sur les aires d’alimentation de captages (AAC) dont il assure l’animation :
- Initier, mener et évaluer la mise en place d’actions agricoles (et éventuellement non agricoles) sur la base des plans d’actions identifiés dans les études AAC finalisées ;
- suivre la réalisation des études AAC et plus particulièrement le volet agricole ;
- inciter les agriculteurs à souscrire aux mesures définies (mesures agroenvironnementales,
investissements matériels, agriculture biologique, etc.) et les accompagner dans cette démarche
(conseils techniques, administratifs, diagnostics d’exploitation, etc.) en lien avec les structures
compétentes ;
- proposer et mettre en place des outils pertinents, notamment issus du Programme de Développement Rural (PDR) et avoir un rôle de relais et de référent sur le sujet ;
- animer la mise en place des plans d’actions (concertation locale, réunion de travail et d’informations, comité de pilotage, opérations de communication, etc.),
- appuyer les collectivités dans leurs démarches de protection de captages (élaboration des projets de territoire, développement d’actions et de partenariats sur la thématique foncière, suivi renforcé de la qualité de l’eau, démarches zéro-phyto, etc.).

3. Mettre en place les actions visant à préserver la ressource en eau inscrites dans les outils de
planification présents sur le territoire en intégrant la thématique du changement climatique :
- favoriser et accompagner les actions de développement de filières et pratiques économes en intrants en développant les relations avec les structures agricoles compétentes et les collectivités. Cette action intègre la problématique quantitative sur les territoires soumis à cet enjeu et comprend la communication des résultats obtenus à divers publics (agriculteurs, conseillers, collectivités, etc.) ;
- participer / coordonner les réflexions sur les pratiques pouvant présenter un risque ou bénéfice pour la ressource en eau (qualité/quantité) et sur les solutions pertinentes à mettre en oeuvre : APAD, agroforesterie, pratiques de fertilisation, irrigation, -
- suivre les études, travaux et évaluations visant à adapter les pratiques agricoles au changement
climatique et notamment réduire les impacts des prélèvements agricoles sur la ressource en eau
(déplacements de forages, projets de territoire, etc.). Inciter les agriculteurs à souscrire aux mesures définies et les accompagner dans cette démarche.

4. Réduction des impacts des pollutions agricoles sur les cours d’eau :
- mettre en place les partenariats/réflexions avec les syndicats de rivière sur les bassins versants
prioritaires ;
- initier et suivre des réflexions et études sur les problématiques liées au drainage et aux phénomènes de ruissellement et érosion des sols ;
- sur le volet agricole, mettre en oeuvre et suivre des opérations sur des secteurs prioritaires hors AAC (cours d’eau, zones humides) en lien avec les structures compétentes. Inciter les agriculteurs à souscrire aux mesures définies (opérations d’aménagement de l’espace rural/bassins tampons, souscription de mesures du PDR, etc.) et les accompagner dans cette démarche.

5. Informer et mobiliser les agriculteurs sur la protection de la ressource en eau
- organiser des interventions techniques (essais, démonstration, formations, actions, etc.) ;
- assurer une veille sur les pratiques agricoles, les expérimentations, les progrès techniques et la
réglementation en matière d’environnement ;
- concevoir des supports de communication pour les agriculteurs (bulletin d’information technique, annonce de démonstrations dans la presse locale, panneaux, etc.) ;
- sensibiliser les agriculteurs sur l’impact de leurs pratiques sur le territoire et les accompagner dans la recherche de solutions.

6. Participer à l’animation et au suivi administratif des Contrats globaux en lien avec les animateurs principaux
- participer au Comité de Pilotage des Contrats globaux,
- rédiger les rapports techniques et financiers sur l’ensemble des actions (principalement agricoles)
réalisées,
- communiquer auprès du grand public.

7. Participation à l’élaboration des futurs outils sur les thématiques agricoles

Profil recherché

- Formation en agriculture et environnement BAC +5 ou BAC +2 avec expérience confirmée,
- Solides connaissances du monde et techniques agricoles, en agronomie et protection des ressources en eau, des notions en hydrologie, hydrogéologie. Des connaissances en mécanismes de transferts des polluants seraient un plus,
- Qualités rédactionnelles et de synthèse, qualités relationnelles,
- Disponibilité, rigueur et capacité d’organisation, capacité d’encadrement,
- Habitude du travail en équipe, en réseau, et de terrain,
- Maîtrise de l’outil informatique, d’Internet, la connaissance de logiciels SIG serait un plus,
- Permis B et véhicule exigés.

Avantages liés au poste

  • Ordinateur portable
  • Voiture de service/fonction

Description de la collectivité

Le Syndicat Mixte du Pays Gâtinais porte une politique de préservation de l’eau et des milieux naturels au travers du Contrat global Loing en Gâtinais. Dans ce cadre, une animation agricole est dédiée au développement de projets préventifs agricoles en réponse aux forts enjeux identifiés pour la reconquête de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques, ainsi que sur l’aspect quantitatif.

Au sud de Paris et à l'Est de la Région Centre Val-de-Loire. Le Pays Gâtinais et l'Agglomération Montargoise regroupe 96 Communes pour un bassin de vie de 130 000 habitants




POSTULER À CETTE OFFRE
Vos coordonnées
E-mail  
Votre candidature
Formats acceptés : doc, docx, pdf, odt, txt our rtf dans la limite de 2Mo

Votre lettre de motivation

Formats acceptés : doc, docx, pdf, odt, txt our rtf dans la limite de 2Mo

ou personnalisez la lettre de motivation ci-dessous