Accueil - Opportunité de mobilité territoriale - OFFRE D'APPRENTISSAGE - Schéma d’Irrigation Galaure - Drôme des Collines, vers un projet de territoire pour la gestion de l'eau - CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA DROME

OFFRE D'APPRENTISSAGE - Schéma d’Irrigation Galaure - Drôme des Collines, vers un projet de territoire pour la gestion de l'eau

Localisation recruteur CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA DROME    status candidat 

PARTAGER

conseil departemental drome 26 recrute
Poste ouvert en recrutement
02/06/2021

Descriptif et missions

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA DROME recrute :
OFFRE D'APPRENTISSAGE - Schéma d’Irrigation Galaure - Drôme des Collines, vers un projet de territoire pour la gestion de l'eau

Le Département de la Drôme est en charge de l’animation et de la mise en œuvre du SAGE Bas Dauphiné Plaine de Valence, dont le pilotage est assuré par la Commission Locale de l’Eau (CLE) réunissant élus, administration et usagers.


Sur le secteur Galaure - Drôme des collines, une réduction des prélèvements de 40% sur l’ensemble des masses d’eau est attendue, tous usages confondus, par les services de l’État, conformément à l’arrêté du Préfet coordonnateur de bassin.

Toutefois, de tels objectifs sont difficilement atteignables aujourd’hui, les actions nécessaires n'ayant pu être définies, ni engagées, du fait :

1/ de la fragilité des exploitations agricoles de ce territoire qui rend difficile de nouvelles évolutions des pratiques,

2/ des relations encore mal connues entre eaux superficielles et souterraines qui rendent difficile l’identification certaine de ressources de substitution,



Pour répondre à ce double enjeu, le SAGE a mis en place un moratoire jusqu’en 2022 qui autorise les prélèvements en eaux superficielles et souterraines sur ces bassins jusqu’à leur niveau le plus élevé connu au cours des 10 dernières années.

En contrepartie, le territoire s’est engagé dans diverses actions pour, d’une part, mieux connaître l’état et le fonctionnement de la nappe et, d’autre part, être en capacité de trouver des solutions alternatives à l’issue du moratoire et s’engager dans la réduction des prélèvements.

Il s’agit pendant ce moratoire :

d’avoir une meilleure connaissance du fonctionnement des nappes et des volumes disponibles pour arbitrer les possibilités de report vers les eaux souterraines (- réalisation d’une modélisation dynamique de la nappe de la molasse, en cours ) ,

de travailler à la recherche et l’étude de solutions techniques pour les agriculteurs, au travers d’un schéma local d’irrigation relativement fin, et du recensement de sites pouvant permettre la réalisation de retenues d’eau.

Le schéma d’irrigation doit donc permettre de :

Connaître les besoins et les pratiques pour anticiper et accompagner au mieux les baisses de volumes de prélèvement attendues sur les ressources,

Faire le lien avec la modélisation pour identifier les ressources souterraines qui pourront encore faire l’objet de prélèvements ou pour lesquelles la baisse attendue pourrait être moins élevée

Présenter des propositions concrètes pour permettre la poursuite de l’irrigation agricole d’ici 2022 tout en respectant les dispositions de réduction des prélèvements dans les ressources en eau du territoire



État d’avancement:
Une, étudiante - apprentie en master Sciences de l’Eau, parcours Eau et Agriculture a travaillé 2 ans (2019-2021) sur ce projet.

L’ état des lieux des besoins a été réalisé. Il contient notamment la connaissance des ouvrages, des volumes prélevés, la place de l’irrigation dans les systèmes d’exploitation. Une base de données et une cartographie associée ont été constituées pour permettre de visualiser ces éléments et servir d’aide à la décision dans les phases suivantes.


Le volet sur les pistes d’actions est bien engagé. Ce travail s’est surtout concentré sur les actions d’accompagnement des agriculteurs, étant donné qu’il est indispensable d’avoir les résultats de la modélisation de la nappe pour avancer sur les solutions hydrauliques. Il s’est concrétisé notamment au travers de : l’organisation d’ateliers participatifs avec les agriculteurs, la désignation d’agriculteurs référents, l’établissement de liens réguliers avec les Collectivités et acteurs techniques du territoire, retour d’expériences d’autres territoires, etc.

La modélisation de la nappe de la Molasse, ainsi que le diagnostic des sites de potentiels des retenues sont en cours


Les objectifs et Missions de l’Apprentissage

1. Schéma d’Irrigation Galaure - Drôme des Collines
Poursuivre l’étude des solutions envisageables pour accompagner les baisses possibles de prélèvements et leur impact sur la ressource en eau (engagé par Katy COTTINET):

Actions d’accompagnement des agriculteurs et des filières ayant pour objectif les économies d’eau : assolements, matériels, pratiques-. Sur ce volet, il s’agira d’établir des liens avec tous les acteurs concernés, de suivre les actions et projets qu’ils mettent en œuvre par tous les acteurs, de faire le lien entre eux, notamment dans le cadre du SAGE, et d’identifier des nouvelles actions à mettre en œuvre.

Solutions techniques locales et hydrauliques : il s'agira de faire le lien entre les besoins identifiés des agriculteurs, les possibilités de prélèvements identifiés au travers de la modélisation de la nappe, les objectifs de réduction des prélèvements et les éventuelles pistes de création de retenues, au travers de l’étude d’inventaire des sites potentiels, pour étudier des options de substitutions ou de report des prélèvements.

Sur la base des solutions identifiées, proposer des scénarios par une approche économique comprenant une analyse coûts-bénéfices et récupération des coûts

Cette mission ne peut se faire que dans le cadre d’une co-construction avec les acteurs (Collectivités, instituts techniques, Etat, agriculteurs, etc.) pour avoir des solutions partagées.

Pour mener à bien cette mission, il sera nécessaire :

- de réaliser un travail de terrain

- d’avoir un lien direct et continu avec les exploitants agricoles pour les informer de l’avancée du projet, les associer et intégrer les projets émergents.

- de travailler en coordination avec tous les acteurs de l’irrigation

- d’avoir un lien avec les collectivités concernées par le territoire.



2. Suivi des projets d’irrigation
En fonction de l’avancement du schéma d’irrigation et de la modélisation de la nappe, d’autres projets opérationnels sur la thématique de l’irrigation pourront être suivis.


La problématique de la gestion de l’eau sur les exploitations agricoles devient de plus en plus prégnante. C’est un enjeu d’avenir sur lequel le Département, financeur des projets d’irrigation, doit avoir une implication forte. Ce deuxième volet de l’apprentissage doit aider le Département à déterminer son positionnement et son juste niveau d’implication dans le suivi de ces questions sur le territoire. Il sera notamment nécessaire de mieux suivre les projets en cours sur le territoire, de s’impliquer sur un volet plus technique et d’opportunité des projets, et d’être en lien avec les acteurs impliqués. Pour cela il pourra être demandé à l’apprenti de :

- participer aux réunions concernant les projets hydrauliques,

- prendre contact avec les agriculteurs et évaluer les besoins pour projets de retenues collinaires,

- concevoir un tableau de bord de suivi des projets

Ces missions seront réalisées dans le cadre d’un partenariat avec les équipes du service gestion de l'eau et du service développement agricole du département, et les partenaires associés au projet. L'apprenti (e) sera bien entendu encadré(e), accompagné(e) et conseillé(e) par les chargée)s de missions SAGE et Irrigation du département.

Profil recherché

Vous êtes étudiant(e)s en master 1, master 2 ou 3ème année d’école d’ingénieur et vous êtes motivé-e par ces questions -

Vous avez des connaissances du contexte agricole, de la vie des exploitations agricoles et des politiques agricoles nationales et européennes et la politique de l’eau pour l’agriculture -

Vous avez des connaissances et/ou un intérêt pour le développement rural, l’agronomie, l’hydraulique agricole et la gestion de projet..

Vous disposez, si possible, d’une expérience de gestion de projet agricole et d’aménagement du territoire en milieu rural


Vous maîtrisez les outils informatiques : Logiciels LIBRE OFFICE et MICROSOFT (Texte, Tableur, Diaporamas), gestion de bases de données et SIG (QGIS) -

Vous êtes autonome, force de proposition, créatif(ve), riguoureux(se), vous avez un bon sens du relationnel, notamment avec le monde rural, et vous travailler en équipe -

Venez rejoindre service Développement agricole, Agroalimentaire et Bois !


Conditions de l’apprentissage:
Basé au Conseil départemental de la Drôme – Bâtiment Rhovalparc – Valence Gare TGV (26)

Contrat d’apprentissage de 2 ans à partir d’octobre/ novembre 2021 (ou plus tard selon le calendrier du master)

Véhicule mis à disposition pour les déplacements professionnels ponctuels, permis B indispensable

Ordinateur et téléphone à disposition

Contacts (Département de la Drôme) :
Renseignements complémentaires : Sandrine BARRAY– chargée de mission ... - 04 75 79 81 39

Avantages collectifs au travail

  • Restauration collective/titres restaurant
  • Amicale du personnel
  • Prise en charge frais trajet domicile-transport en commun

Description de la collectivité

Située au cœur du grand Sud-Est de la France, la Drôme est l’un des 12 départements de la Région Auvergne Rhône-Alpes.
De par sa structure historique, géographique et climatique, la Drôme offre une grande variété des paysages.
Riche d’un patrimoine historique, culturel et naturel particulièrement varié, la Drôme est une destination touristique 4 saisons appréciée de petits et grands, notamment pour ses activités de sports de nature.


candidature rapide hover POSTULER À CETTE OFFRE
Déjà inscrit sur Emploi-Collectivités ? Connectez-vous ! connexion compte candidat




 OU 

Votre candidature

Votre CV

Formats acceptés : doc, docx, pdf, odt, txt, rtf, png, jpg < 2Mo

Votre e-mail pour suivre votre candidature







conseil departemental drome 26 emploi