Accueil - Blog territorial - DGFiP – La Direction Générale des Finances Publiques

DGFiP – La Direction Générale des Finances Publiques

Logo www.emploi-collectivites.fr
17/06/2021
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 1882 / 2025
Partager cet article

Deuxième plus grande administration civile de l’État avec 102 607 agents et un budget d'environ 8 Mrd € en 2018, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) se rattache au Ministère de l’Économie et des Finances. Elle est généralement connue du public pour être chargée de la gestion des finances publiques en France en termes de dépenses et de recettes : elle s’occupe de la fiscalité de l’État et des collectivités territoriales imposées aux particuliers, aux professionnels et aux entreprises. Mais la DGFiP exerce diverses autres missions dont nous nous intéresserons plus en détail au travers cet article. 

dgfip 1

Qu’est-ce que la DGFiP ?

La Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) est issue de la fusion de la Direction Générale des Impôts (DGI) et de la Direction Générale de la Comptabilité Publique (DGCP) en application avec le décret n° 2008-310 du 3 avril 2008. Il a été proposé de fusionner ces deux directions de l’administration publique française en 2007, bien qu’il y ait déjà eu deux tentatives en 1989 et en 2000 (cf. wikipedia). La création de la DGFiP a été une révolution emblématique de la révision générale des politiques publiques. 

Depuis mai 2019, la Direction Générale des Finances Publiques est dirigée par Jérôme Fournel. Elle est composée de services centraux qui englobent la direction de la législation fiscale, la direction de l'immobilier de l'État et 9 services rattachés à la direction générale. Les voici : 

  • service juridique de la fiscalité ;

  • service de la gestion fiscale ;

  • service du contrôle fiscal ;

  • service des collectivités locales ;

  • service comptable de l'État ;

  • services des retraites de l'État ;

  • service des ressources humaines ;

  • service stratégie pilotage budget ;

  • service des systèmes d'information.

La DGFiP est également composé de services déconcentrés qui englobent les directions régionales des Finances publiques (DRFiP), les directions locales des Finances publiques (DLFiP), les directions départementales des Finances publiques (DDFiP) et les directions spécialisées des Finances publiques (DSFiP).

Les missions de la DGFiP

Celles-ci viennent de la fiscalité et de la gestion publique. 

En matière fiscale, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) conçoit et élabore les textes législatifs et réglementaires concernant la fiscalité, ainsi que les instructions nécessaires à leur mise en œuvre ; mais également les textes relatifs au recouvrement des recettes publiques, au cadastre et à la publicité foncière, ainsi que de leur application. De plus, la DGFiP prend en charge l’établissement de l’assiette et veille à la mise en œuvre du contrôle des différents impôts (comme l’impôt sur le revenu), taxes (la taxe d'habitation, la taxe foncière, etc.) et cotisations (comme la cotisation foncière des entreprises), ainsi qu’à leur recouvrement et à celui d’autres recettes publiques. Par ailleurs, la DGFiP représente le ministère en matière fiscale en ce qui concerne les négociations internationales et elle instruit les demandes d’agréments fiscaux. 

Dans le domaine de la gestion publique, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) prend en charge la gestion des comptes publics en s’occupant notamment de produire les comptes et de s’assurer de leur véracité, d’élaborer des règles et procédures relatives au contrôle et paiement des dépenses publiques, de s’assurer du recouvrement des recettes non fiscales, d’élaborer des règles et procédures en matière de gestion des établissements publics nationaux (universités, musées, agences, etc.). De plus, la DGFiP s’occupe de la gestion du patrimoine immobilier public et des retraites de tous les agents publics. Elle élabore aussi les règles et procédures relatives à la gestion de la dette publique et à l’exécution des opérations de trésorerie de l’État, ainsi que d’opérations de collecte de l’épargne au profit de l’État. Pour obtenir davantage de détails sur les missions de la DGFiP dans le domaine de la gestion publique, rendez-vous sur economie.gouv.fr. 

Les métiers de la DGFiP

Il existe de nombreux emplois et professions à la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) en dehors des carrières d'agent des finances publiques ou d’agent d’accueil qui sont extrêmement connues du grand public. Il en existe plus de 166 dans les ministères économiques et financiers. Voici quelques métiers qu’il est possible d’exercer au sein de la DGFiP :

  • animateur du secteur public local (catégories A et B) qui assiste le comptable en intervenant auprès des collectivités locales et des établissements publics locaux ;

  • expert conseil en matière immobilière (catégorie A et B) qui a pour mission d’estimer la valeur de biens et droits immobiliers sous le nom de l'État et des collectivités locales ;

  • technicien des comptes (catégories A, B et C) qui s'occupe des tâches matérielles de ventilation des opérations comptables dans les comptes de l’État ;

  • chargé du recouvrement des amendes et des condamnations pécuniaires (catégories B et C) qui s’occupe de la mise en place de recouvrements adaptés, de faire des opérations d’encaissement et d’exécuter la comptabilité ;

  • chargé de la caisse (catégories B et C) qui prend en charge l’ensemble des opérations de recettes et de dépenses réglées en numéraire au guichet, mais également de la sécurité des fonds et des valeurs détenus.

Vous pourrez retrouver toutes les fiches métiers sur emploi-collectivites.fr.

dgfip 2

L’école de la DGFiP 

Les métiers exercés dans la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) sont quasiment tous accessibles par concours. Cependant, certains sont si exigeants que l’État a mis en place sa propre école nationale des finances publiques. Il est possible de suivre une formation initiale ou continue. En revanche, il faut déjà avoir obtenu un concours pour avoir accès à l’école. Il y en a quatre :

  • le concours d’agent administratif

    à partir du brevet ;

  • le concours de contrôleur à partir du bac ;

  • le concours d'inspecteurs des finances publiques

    à partir d’un bac +3 ;

  • le concours de technicien géomètre.

Sources :

https://www.economie.gouv.fr/dgfip/dgfip-direction-au-coeur-vie-financiere-publique

https://infos.emploipublic.fr/article/qui-sont-les-professionnels-de-la-tres-secrete-dgfip-eea-9682

https://gocardless.com/fr/guides/articles/dgfip/

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000018565358/

 


Copyright © 1995-2021 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés








PARTAGER CETTE PAGE