Accueil - Blog territorial - Tout, Tout, Tout sur les fonctionnaires territoriaux

Tout, Tout, Tout sur les fonctionnaires territoriaux

09/11/2017
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 1005 / 1652

Fin novembre 2015, le ministère de la Fonction publique a mis en ligne sur son site l'édition 2015 du « Rapport annuel sur l'état de la fonction publique », une somme de près de 500 pages. C’est en quelque sorte l’édition annuelle du Quid relatif aux trois fonctions publiques. Le rapport comprend également deux études relatives aux arrêts maladie et à la formation. Précision : l'ensemble des données chiffrées sont datées au 31 décembre 2013.


Combien ?
En 2014, la fonction publique territoriale emploie 1951600 agents, dont 72.600 bénéficiaires de contrats aidés. Plus des trois quarts de ces agents sont employés par le secteur communal (dont 55% par les communes) ; près de 20% par les départements et un peu moins de 5% par les régions. Les effectifs des collectivités au sens strict (communes, départements, régions) ont en moyenne augmenté de plus de 2% par an entre 2002 et 2013. Ceux des seules régions ont été multipliés par sept sur la période, en raison naturellement des transferts d'agents de l'Etat. Du côté des structures intercommunales, la hausse moyenne annuelle est supérieure à 4%.

 

On recrute… par concours mais pas seulement

L'ensemble des employeurs territoriaux ont recruté un peu plus de 34000 agents en 2013, dont 12000 par concours externes : 2000 en catégorie A (administrateur territorial, conservateur des bibliothèques, ingénieur en chef territorial, conservateur du patrimoine, attaché territorial, bibliothécaire, médecin, ingénieur...) ; près de 5500 en catégorie B et 5000 en catégorie C. Mais pour la catégorie C. Pour ce qui est des recrutements directs sans concours, ils se sont élevés à plus de 23000. Ils concernent les postes tels qu'adjoint administratif, adjoint technique, adjoint d'animation.

 

Les fonctionnaires territoriaux vieillissent

Les agents de la fonction publique sont en moyenne plus âgés que ceux du secteur privé. De plus,  la « part des salariés de plus 50 ans est supérieure dans la fonction publique », rappelle le rapport, soulignant que le phénomène est logique puisque « le principe même de la carrière conduit dans la fonction publique au maintien en emploi des seniors » et que « le niveau de diplôme des agents du secteur public, en moyenne plus élevé que celui des salariés du privé, explique des entrées tardives dans la vie active ». La tendance s'accentue même. En effet, en 2013, la part des plus de 50 ans a augmenté de 0,7 point tandis que celle des moins de 30 ans a baissé de 0,1 point. On saura aussi que « la fonction publique territoriale, déjà le versant le plus âgé en 2012, est d'avantage concerné par le vieillissement », avec un âge moyen de 44,3 ans, 11% d'agents de moins de 30 ans et 36% de plus de 50 ans. Ceux-ci sont les plus nombreux dans la filière technique (40%) et parmi les assistants maternels et familiaux (62%).

 

Un salaire brut mensuel moyen plus faible dans la FPT que dans la FPE

Dans l'ensemble de la fonction publique en 2013, le salaire mensuel brut moyen par agent en équivalents temps plein (ETP) s'élève à 2.628 euros, soit 2.982 euros dans la FPE, 2.218 euros dans la FPT et 2.619 euros dans la fonction publique hospitalière. Au sein de la FPT, l'évolution du salaire net moyen a été la plus faible du côté des communes (-0,4% en euros constants) et la plus dynamique dans les régions (+0,4% en euros constants). Toujours pour la FPT, la part moyenne des primes dans la rémunération brute totale s'élève à 29,6 % pour les catégories A, 24,2 % pour les catégories B et 21,6 % pour les catégories C. 

 

Lien externe :

Portail de Jean-Luc Boeuf


Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :

Questions les plus fréquentes sur la fonction publique :

équivalence

mutation

détachement