Accueil - Blog territorial - Comment manager la colère qui monte dans cette situation de COVID ?

Comment manager la colère qui monte dans cette situation de COVID ?

Logo www.emploi-collectivites.fr
29/04/2021
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 1897 / 1899
Partager cet article

. Les bons conseils de Catherine Lançon, Coach certifiée et Mentor de cadres dirigeants du secteur public

La colère, une émotion courante dans le contexte COVID

Dans le contexte actuel, je rencontre de nombreux collègues cadres et dirigeants qui ont la moutarde qui leur monte au nez face à la gestion de la situation sanitaire : l'imprévu permanent fait monter la pression  des élus, des habitants, des agents.

Comme Karine, cadre territoriale, certains jours vous en avez assez et ….la colère monte ? Voire explose ? Cela peut se comprendre vue la pression que vous avez ...mais cela se manage,  la colère portée par un sentiment d'injustice, de frustration, d'impuissance.

Je vais vous raconter l'expérience de Karine. Elle a pris contact en me disant «  Je n'en peux plus, là je suis au bord de la rupture ;   encore hier, je me suis mise en colère contre  le Maire ….Ce n'est plus possible il change tout tout le temps. La porte a claqué ...».

Qu'est ce qui se passe ? Karine éprouve de la colère envers son Maire , mais cela peut être aussi envers ses agents, collègues, habitants.... Les conséquences, à court terme c'est la dégradation des relations puis à plus ou moyen terme, c'est l'arrêt maladie, le départ, la rupture …

Et comment Karine s'en sort de cette situation qui s'amplifie  et devient explosive ?

Karine a expérimenté les 4 étapes nécessaires pour manager sa colère et la transformer en une énergie puissante et créative : 

1- Respirer

2- Identifier et accepter

3- Comprendre 

4- Exprimer son besoin de façon non violente.

C'est quoi la colère ?

Avant d'expérimenter le processus de management de la colère, Karine a eu besoin de comprendre et d'identifier ce qu'est la colère.

La colère est une émotion ; l'émotion est passagère, entrainée par les pensées face à une situation. Elle signifie que mes limites, mes valeurs, ce qui est important pour moi, ont été  dépassés. Je ne me sens pas respecté et je n'arrive plus à maitriser la situation.

La colère est une énergie compacte, dense qui n'arrive pas à sortir  ou lorsqu'elle sort, elle explose assez violemment, avec les mots et les gestes.

Elle fait souvent des dégâts car celui qui la reçoit ne comprend pas et prend souvent cela pour une agression dont il est la cible.

Et pourtant, la colère, elle est d'abord contre soi même. Pourquoi ? Parce que je m'en veux de ne pas contrôler la situation ou de ne pas être compris, de ne pas arriver à faire comprendre mes limites, ce qui est important pour moi.

Derrière la colère, il y a la peur de ne pas y arriver, d'être mis en difficulté, de ne pas maitriser …..la peur d'être en danger.

Les  4 étapes de management de la colère : RespICE

1-  Respirer : quand la moutarde vous monte au nez, simplement RESPIREZ mais en conscience ; en vous concentrant sur l'inspiration et l’expiration, en suivant votre souffle et en reprenant conscience de votre corps , avec un rythme plus lent et plus long pour l'expiration.

Après quelques minutes, le mental et le cœur reviennent au calme. Quand vous êtes en colère, vous  ne respirez plus ou presque ; vous bloquez votre respiration. Du coup, vous bouillonnez encore plus à l’intérieur car le corps n'est plus ventilé.

2- Identifier la colère avec bienveillance et compréhension.

Karine a d'abord identifié  qu'elle ressentait assez  souvent  de la colère dans les situations désagréables. Elle a exprimé son ressenti physique  à ce moment là :  comment cela se traduit dans son corps ? Chez Karine,  la gorge se serre  et une sensation de boule dans le ventre. Elle observe avec bienveillance son ressenti, en acceptant cette émotion qui va lui donner des informations.

3- Observer et Comprendre  la colère : en observant la colère, elle prend conscience des  pensées qui l'accompagnent . Ces pensées du type « Il pourrait me parler autrement, il devrait être reconnaissant , il devrait me respecter pour tout le travail que je réalise !.... ».

4-Exprimer le  besoin : derrière ces pensées, il y a le besoin d'être respectée, reconnue.

Karine a appris à communiquer sur le besoin ainsi identifié et jusqu'alors non verbalisé. Pour que l'autre puisse comprendre ma colère,  il s'agit de communiquer de façon non violente mon besoin. Une phase du type : « Quand vous dites cela ….la colère monte car je ne me sens pas respectée ;  j'ai besoin que vous définissiez clairement  mes marges de manœuvre et les temps réguliers de prise de décision. Je vous propose de .... ».

 

Karine a appliqué ce processus dés le lendemain de la séance de coaching. Elle a osé exprimer son besoin lié à l'émotion de colère. Elle a proposé au Maire de revoir ses marges de manœuvre, de fixer un temps de décision régulier pour pouvoir poser calmement les décisions ensemble.

Résultat ?

Le Maire  a compris sa colère et la respecte. Il a compris son besoin de clarification et de régularité dans les réunions de décision. Ils se sont mis d'accord sur des actions concrètes dés l'échange. Il a exprimé son besoin à lui de se sentir soutenu et accompagné par sa DGS.

La colère ainsi décodée et exprimée est devenue un levier positif à la relation. 

Elle a permis à Karine de ne plus accumuler la colère en elle mais de l'exprimer plus tranquillement et de façon constructive.

Le climat est apaisé ; Karine s'ouvre au dialogue et n'accumule plus la colère retenue. Elle a pris conscience de son GPS intérieur et de ce qu'il lui dit à chaque colère .

Les outils  utilisés  lors du coaching individuel avec Karine : écoute active, ressenti, apprentissage de la respiration synchronisée, communication non violente.

En tant que manager vous pouvez le faire pour vous même et guider vos collaborateurs à le faire en les aidant à l'expression de leurs besoins, après les avoir laissés calmer leur colère ….en prenant l'air ! Pensez à la marmite qui chauffe et qui a besoin de lever le couvercle pour ne pas exploser !

Enfin, j'ajouterai un adage de Marc AURELE qui m'est précieux en coaching dans la situation COVID du moment  pour les managers  afin  qu'ils acceptent la situation telle qu'elle est et focalisent leur énergie sur ce qui est utile :

« Que la force me soit donnée des supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut lêtre mais aussi la sagesse d'en faire la différence. »

Catherine Lançon

Coach professionnelle certifiée

Liberty Coach

06 31 13 91 67

Profil Linkedin


Copyright © 1995-2021 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés








PARTAGER CETTE PAGE