Accueil - Blog territorial - PFR - prime de fonctions et de résultats (fonction publique territoriale)
icone

PFR - prime de fonctions et de résultats (fonction publique territoriale)

05/06/2018
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 632 / 1685

PFRModifié le 09/12/2015

La PFR, prime de fonctions et de résultats a fait son apparition dans la fonction publique territoriale la même année après avoir été mise en place pour l'Etat en 2008. Dans le cadre d'une harmonisation des régimes indemnitaires entre les fonctions publiques d'Etat et territoriales voulue par le législateur dans la Loi du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social dans la fonction publique. Il sera donc présenté les modalités de mise en œuvre de ce régime indemnitaire PFR.

 

 

CHAMP D'APPLICATION DE LA PFR

Le fondement juridique à la PFR est constitué avec les décrets suivants : 2008-1533 du 22 décembre 2008, les arrêtés ministériels du 9 octobre 2009 et 9 février 2001 et la circulaire ministérielle du 27 septembre 2010.

Les arrêtés ministériels ont pour objet de définir les cadres d'emploi concernés, et le principe d'individualisation généré par le nouveau régime indemnitaire a vocation à s'étendre progressivement à l'ensemble des cadres d'emploi dont il peut être établi une parité avec les services de l'Etat. Cela exclu donc certains corps spécifiques tels que la police municipale et les sapeurs-pompiers qui disposent déjà un régime qui leur est propre.

Comme pour tous les régimes indemnitaires facultatifs, il est nécessaire qu'une délibération, après avis du CTP - comité technique paritaire, soit adoptée par le conseil de la collectivité qui en déterminera les critères d'attribution..

Composition de la PFR

La composition de la PFR est de deux parts :

  • Une part « fonctionnelle » déterminée en fonction du niveau d'expertise de l'agent
  • Une part « liée aux résultats individuels » déterminée en fonction d'une évaluation annuelle sur la manière de servir

 

Des arrêtés individuels sont ensuite établis pour chaque bénéficiaire. La PFR a pour objet de remplacer certains régimes indemnitaires existants tels que l'IFTS, la prime de rendement, l'IEMP, l'IAT, l'IFR .... et ne peut donc se cumuler avec ces régimes. De manière générale, il s'agit des primes liées à la manière de servir.

Il ne s'agit donc pas d'une nouvelle prime mais d'une substitution afin de regrouper divers régimes jusqu'alors adoptés par les collectivités.

Soit à titre volontaire ou lors d'une prochaine refonte du régime indemnitaire, les collectivités doivent donc obligatoirement mettre en œuvre la PRF dans leur collectivité pour les cadres d'emploi concernés.

BENEFICIAIRES ET MODALITES DE CALCUL DE LA PFR

Les modalités de calcul de la PFR s'établissent par cadre d'emploi à partir des plafonds de référence fixés par arrêtés ministériels et suivant les montants retenus par le conseil délibérant.

Le principe pour chacune des deux parts est la fixation d'un coefficient multiplicateur de 1 à 6 pour la part fonctionnelle et de 0 à 6 pour la part liée aux résultats.

En ce qui concerne les agents logés par nécessité absolue de service, la part fonctionnelle ne pourra bénéficier que d'un coefficient variant de 1 à 3.

Les montants de référence et les plafonds annuels se répartissent par bénéficiaire dans les conditions suivantes :

Grade

part Fonctions

part Résultats

Plafond annuels maxi

 

Administrateur général

4900

4900

58800

Administrateur Hors Classe

4600

4600

55200

 

Administrateur

4150

4150

49800

 

Directeur

2500

1800

25800

 

Attaché principal

2500

1800

25800

 

Attaché

1750

1600

20100

 

Secrétaires Mairie

1750

1600

20100

 

La prime liée aux résultats peut faire l'objet d'un versement exceptionnel et non reconductible.

La PFR est cumulable avec les primes liées aux avantages collectivement acquis, la NBI, la prime de responsabilité des emplois administratifs de direction et autres droits non liés à la manière de servir (supplément familial, indemnité résidence.....).

La totalité des deux parts ajustés des coefficients ne peut excéder les montants plafonds annuels.

La prime est soumise, comme tous les régimes indemnitaires, aux cotisations et contributions habituelles, à savoir :

  • Cotisation au régime additionnel de la fonction publique (RAFP) : 5% dans la limite de 20% du montant du salaire de base
  • Contribution exceptionnelle de solidarité : 1% dans la limite de 12 680€
  • Contribution sociale généralisée (CGS): 7,50% sur 98,25% du brut imposable dans la limite de 12 458,10€
  • Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) : 0,50% sur 98,25% du brut imposable dans la limite de 12 458,10€

Elle est également soumise à l’imposition sur le revenu.

La prime de fonctions et de résultats ne fait pas l'unanimité dans les collectivités locales en raison de son caractère assez contraignant sur le plan technique ou pour des raisons idéologiques.

Encore inachevée dans sa mise en œuvre comme pour le nombre de collectivités l'ayant adopté, la PFR est susceptible d'être modifiée dans ses modalités.

Informations pratiques sur la PFR

Liens vers les sites web :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020019120&dateTexte=&categorieLien=id

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2010/10/cir_31910.pdf

Articles connexes :

Calcul salaire et charges

Liste des primes des agents territoriaux

Liste des primes des agents hospitaliers

Liste des primes des agents de l’Etat

Liste des primes des praticiens hospitaliers

 


Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés


Partager cette fiche utile :