Accueil - Blog territorial - Le corps de radiophysicien hospitalier ou physicien médical (emploi contractuel)

Le corps de radiophysicien hospitalier ou physicien médical (emploi contractuel)

15/08/2018
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 948 / 1697

Le corps des radiophysiciens ou de physiciens médicaux hospitaliers recouvre un emploi supérieur scientifique dans la fonction publique hospitalière dans de nombreux établissements (établissements publics de santé, hospices public, maisons de retraite publiques, établissements publics pour mineurs ou adultes handicapés et centre d’accueil…).

Ils peuvent adhérer :

Conditions d’accès au corps des radiophysiciens hospitaliers

Au sens du Décret n° 2007-875 du 14 mai 2007 portant statut particulier du corps, les radiophysiciens hospitaliers constituent un cadre d’emploi de catégorie A de la filière médico-technique.

Le corps  comprend 1 grade unique.

Le corps n’est accessible que par voie contractuelle

Les conditions d’accès  à l’emploi sont  d’être titulaires d'un diplôme national de master ou d'un diplôme de niveau équivalent, qui comprend des enseignements spécialisés en physique des rayonnements ionisants et dosimétrie des applications médicales ou d’une équivalence reconnue par le Ministre de la santé après avis de l’Autorité de sureté nucléaire.

Voir conditions dans annexes de l’arrêté du 6 décembre 2011 relatif à la formation et aux missions ICI

Déroulement de la carrière et rémunération

Une fois sélectionnés, les candidats bénéficient d’un contrat de droit public à durée déterminée et conservent l’ancienneté acquise dans les autres établissements.

Ils bénéficient également de majoration d’ancienneté suivant la détention de certains diplômes et d’un doctorat.

Suivant le circulaire interministérielle DHOS/P1/P2/2BPSSS no 2007-183 du 3 mai 2007, la rémunération dispose d’une grille indiciaire composée de 12 échelons (de l’indice brut 587 (1er échelon) à l’indice Hors échelle HEA (12 ème échelon).

La durée d’avancement d’échelon est de 1 an à 3 ans, sachant que la durée maximale et la durée minimale du temps passé dans chaque échelon sont respectivement égales à l’ancienneté moyenne majorée ou réduite d’un quart.

Les radiophysiciens bénéficient d’une prime spécifique fixée dans la limite de 45% du traitement brut indiciaire, par voie d’arrêté individuel et suivant les critères de variation retenu par l’établissement.

Les missions des radiophysiciens

Suivant la définition statutaire,   Les radiophysiciens conçoivent, préparent et mettent en œuvre des études et des opérations dosimétriques personnalisées, des procédures de suivi technique des appareils utilisant les radiations ionisantes, en imagerie médicale, radiothérapie, curiethérapie, médecine nucléaire et des procédures de suivi qualitatif dans le respect des règles de radioprotection

Leurs missions sont également règlementées par le Code de la santé publique et notamment ses articles R 1333-59 et suivants.

La personne spécialisée en radiophysique médicale s'assure que les équipements, les données et procédés de calcul utilisés pour déterminer et délivrer les doses et activités administrées au patient dans toute procédure d'exposition aux rayonnements ionisants sont appropriés.

En outre :
1° Elle contribue à la mise en œuvre de l'assurance de qualité, y compris le contrôle de qualité des dispositifs médicaux ;
2° Elle contribue à l'identification et à la gestion des risques liés à toute procédure d'exposition aux rayonnements ionisants ;
3° Elle contribue au développement, au choix et à l'utilisation des techniques et équipements utilisés dans les expositions médicales aux rayonnements ionisants ;
4° Elle contribue à l'élaboration des conseils donnés en vue de limiter l'exposition des patients, de leur entourage, du public et les éventuelles atteintes à l'environnement. A ce titre, elle apporte les informations utiles pour estimer la dose délivrée à son entourage et au public par un patient à qui ont été administrés des radionucléides en sources non scellées ou scellées ;
5° Elle participe à l'enseignement et à la formation du personnel médical et paramédical dans le domaine de la radiophysique médicale.

Le métier de radiophysicien ou de physicien médical hospitalier contient plusieurs aspects : activités cliniques, activités de formation et de recherche et activités administratives qui exigent une très grande compétence dont la reconnaissance professionnelle est encore en voie d’expérimentation.

Informations pratiques sur le corps des radiophysiciens hospitaliers

Lien vers la grille indiciaire et les primes des radiophysiciens

Liens vers les sites web :

 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006056337 (statut particulier)  

http://www.metiers-fonctionpubliquehospitaliere.sante.gouv.fr/spip.php?page=fiche-metier&idmet=97   (répertoire des métiers-portail gouvernement)

http://www.anfh.fr/site/guide-des-metiers/fiche/metier/physicienne-medicale

(guide des métiers-AFNH)

Liens connexes :

Fonction publique hospitalière

Comment passer de l'hospitalier à la territoriale


Copyright © 1995-2018 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés








PARTAGER CETTE PAGE