Accueil - Blog territorial - Aide à la mobilité des DG Territoriaux : Exclusivité Emploi-collectivites.fr

Aide à la mobilité des DG Territoriaux : Exclusivité Emploi-collectivites.fr

21/04/2019
Imprimer cette fiche
Fiche pratique n° 1757 / 1760

 

Aide à la mobilité des DG Territoriaux : Exclusivité Emploi-collectivites.fr

Michel Doric,  Président du Groupe Emploi-collectivites.fr, s’est volontiers exprimé devant le service de presse du groupe sur l’impact des élections municipales en 2020 pour les emplois fonctionnels (DGS-DGA-DGST)

Emploi-collectivites.fr Le sort réservé aux titulaires d’emplois fonctionnels à chaque changement de gouvernance politique dans les municipalités lors des élections municipales, et notamment en 2020, vous choque-t-il

Michel Doric : C’est vrai qu’à chaque élection municipale, les DGS en place ne savent pas s’ils vont retrouver leur poste pour deux raisons : 
Le maire sortant n’a pas la certitude de renouveler son mandat. 
Par ailleurs, il n’est pas absolument certain que le maire réélu poursuivre son deuxième mandat avec le même DGS. 

Un esprit de rupture et de renouvellement amplifie cette année ce sentiment d’aléatoire.

Nombreux seront donc les DGS cette année qui auront à s’interroger sur le devenir de leur carrière. 

Je comprends fort bien qu’un nouvel élu puisse vouloir s’entourer de nouveaux collaborateurs sur les postes stratégiques. 
Mais le dispositif d’aide et d’accompagnement des « déchargés de fonction à la mobilité » est quasi absent. 
Ceci a pour effet de plonger en espace de trois mois une personne qui vient de fournir plusieurs années de bons et loyaux services dans une sorte de vide inhabituel pour rechercher un nouvel emploi. 

Il nous faut positiver cependant la situation en considérant l’accompagnement existant à la mobilité de ces hauts fonctionnaires des collectivités territoriales et leurs établissements.

Emploi-collectivites.fr  : Voulez-vous parler des garanties par voie législatives et réglementaires qui ont été adoptées pour une prise en charge par les centres départementaux de gestion ?

Michel Doric : Oui, c’est vrai que des garanties sont octroyées à l’agent, sauf lorsqu’un tableau des effectifs vient compromettre cette « garantie «, ne permettant plus à l’élu ni à l’agent d’y faire référence…
Je parle des cas (trop nombreux) où des agents se retrouvent subitement dans un poste correspondant à leur grade d’origine car considéré comme vacant alors qu’il s’agit de leur propre emploi (l’emploi fonctionnel a une double carrière) au risque de se retrouver « placardisé ».

Sinon, quand cela se passe bien, il peut se retrouver en décharge fonctionnelle et bénéficier d’un accompagnement, mais il est tout de même difficile pour un centre de gestion de trouver un nouveau poste pour l’agent mis en fin de détachement.
L’agent doit en réalité chercher lui-même son nouveau poste dans un contexte souvent oppressant (on le pousse à partir) et clivant (il est marqué au fer rouge) face aux questions posées par ses interlocuteurs.

Emploi-collectivites.fr : Quelles sont les difficultés principalement rencontrées par ces emplois en décharge de fonction ?

Michel Doric : Nous savons tous qu'à l'issue d’un scrutin au niveau local, la période de 3 à 6 mois qui suit la nomination des Maires et des Présidents interco devient une période de vastes mouvements pour les emplois de direction.

Si on se base sur une étude du CNFPT pour les élections municipales 2014 et pour les communes de + 40 000 habitants, c'est un taux de 25% de DGS en décharge de fonction qu'il faut prévoir...

L’une des difficultés rencontrées par le candidat d’un emploi fonctionnel est la « condamnation » à poursuivre son niveau d’encadrement. Lorsqu’il postule sur un poste « inférieur », il est soupçonné de chercher un simple tremplin et on lui sort le refus pour surqualification.

Une autre difficulté est d’être à l’affût permanent d’opportunités alors qu’il doit aussi gérer sa nouvelle situation (situation professionnelle, anxiété, déménagement, relations familiales, démarches administratives ….).

Or, en 2020, juste après la nomination des Maires (et Présidents) dans leurs conseils nouvellement élus, nous aurons à nouveau à constater une vague de mobilité de Directeurs Généraux, lâchés dans la nature « webmatique » et « réseautique » pour rebondir rapidement.

Emploi-collectivites.fr : Emploi-collectivites.fr a-t-il un rôle à jouer ?

Michel Doric : Emploi-collectivités, c’est 1 Million de visiteurs mensuels, nous sommes très concernés par les problématiques territoriales, dans un esprit de solidarité.

La mobilité territoriale, c’est le cœur de notre métier. Nous y mettons toute notre énergie : pour la mise en relation entre recherches de talents et opportunités professionnelles.

Nous sommes présents partout, sur tout le territoire et dans toutes les tailles et types de collectivités.

Apporter des solutions innovantes, efficacité et diminution des coûts …

Avec notre savoir-faire et nos techniques, nous souhaitons ou pouvons jouer un rôle dans cette situation.

C'est d'ailleurs cet état d'esprit qui nous anime. Nous souhaitons faciliter la mobilité de ces hauts fonctionnaires en constituant un vivier de candidatures "prêt à l'emploi".

Emploi-collectivites.fr : De quelles manières concrètement comptez-vous y prendre ?

Michel Doric : Emploi-collectivités a déjà aujourd'hui un système d'outplacement automatisé à disposition de ses collectivités partenaires pour venir en aide à des agents. Nous sommes en relation avec la plupart des DRH des collectivités sur l'ensemble du territoire.

Nous avons donc créé un service d’alerte « emplois fonctionnels » déjà en ligne et disponible aujourd’hui. Ce système permet d’anticiper des recherches aussi bien de la part des candidats que celle des élus.

Emploi-collectivites.fr : Quelle est l’architecture globale du dispositif que vous proposez pour le candidat ?

Michel Doric : : A la différence d'une démarche de type "cabinet de recrutement", il s'agit ici de réceptionner des CV de titulaires d’emplois fonctionnels en recherche active ou passive de mobilité. Ces CV sont associés aux préférences strates/région/grades.
Cela permet aux titulaires de cette "alerte emplois de direction" de recevoir, en toute discrétion, des offres d'emploi conformes à leurs souhaits.
Dans sa politique de respect de la vie privée, Emploi-collectivites.fr ne donne pas accès à l’identité des candidats dans un premier temps. C'est donc l’agent qui décide de répondre à l'employeur.

Le mécanisme d’alerte permet des choix multiples augmentant le nombre de recruteurs potentiels.

cf/Le calibrage proposé par seuils de population correspond à la réglementation des emplois fonctionnels qui détermine les conditions d’accès en fonction du grade.

Le candidat à un poste d’emploi fonctionnel pourra également, en parallèle, s’inscrire dans la cvthèque commune pour recevoir également d’autres propositions d’emplois «non fonctionnels », comme par exemple un emploi de direction opérationnel.

Enfin, même si le système mis en place est motivé par la forte demande lors des échéances électorales, il a pour vocation d’être utilisé pour d’autres circonstances comme par exemple le rapprochement de conjoint.

Emploi-collectivites.fr : Du côté des employeurs, comment comptez-vous y prendre ?

Michel Doric : Nous sommes déjà dans l’anticipation car nous sommes sollicités régulièrement par des élus ou des candidats qui anticipent les échéances 2020.
Nous envisageons de réaliser des communications ciblées vers les collectivités,  en particulier les élus et leurs associations, et les DRH.

En attendant, le système est à disposition également pour les besoins actuels malgré la dernière année de mandat.
Mais pour l’année prochaine, nous invitons les DRH (souvent sollicités à cette occasion par le nouvel élu) à proposer cette solution parmi d’autres dans leur boite à outil.

Emploi-collectivites.fr : Pour conclure, qu’aimeriez-vous dire aux titulaires d’emplois fonctionnels, les DGS, DGA et DGST et aux Elus employeurs ?

Michel Doric : J’aimerais leur témoigner toute la haute estime que j’éprouve envers leurs fonctions.
Ce sont les seuls emplois « à risque » dans la fonction publique qui peuvent être mis à terme, du jour au lendemain

Je trouve qu’il est injuste d’être en disgrâce sous le simple motif de rupture de confiance pour le simple fait d’avoir collaboré avec fidélité à l’ancien élu.
Même si cela est le jeu démocratique que je respecte par ailleurs,
Il était temps d’anticiper des actions pour faciliter la continuité normale des fonctions d’agents de haute qualité.

1- Nous souhaitons que les DGS inscrits puissent bénéficier en priorité et rapidement des informations de "vacances de postes" afin de pouvoir se positionner dans un vivier de candidature.

2- Nous souhaitons que les employeurs puissent obtenir rapidement une liste de candidats conformes aux conditions de nomination et avec de l'expérience en collectivité.

Ainsi les choses deviendraient plus "naturelles" et "acceptées" peut-être ?

Contact service presse Emploi-collectivités : 01 80 88 50 40

Liens utiles :

ALERTE DGS- pour les emplois fonctionnels uniquement

DEPOT DE CV -pour les autres emplois

ALERTE E-MAIL (sans cv) -pour les autres emplois

Liens connexes :

Tableau de concordance des emplois fonctionnels

Grilles indiciaires des DGS

Grilles indiciaires des DGA

Grilles indiciaires des DGST et DST

Fiche utile : les 10 commandements des DGS


Copyright © 1995-2019 - www.emploi-collectivites.fr tous droits réservés








PARTAGER CETTE PAGE